TOUS LES JAMBONS IBÉRIQUES NE SONT PAS ÉGAUX

Nous sommes ce que nous mangeons

Une étude de CSIC-CIAL démontre que le jambon ibérique a davantage de propriétés anti oxydantes quand il provient de cochons nourris pendant deux saisons de glands.

La conviction familiale était que nos produits, en plus d’avoir un arôme, une saveur et une texture uniques, étaient plus sains pour les consommateurs, mais, comment en être sûr ?

A ce moment là, le chemin d’Arturo Sánchez a croisé celui du Conseil Supérieur des Recherches Scientifiques grâce au comité Science et Gastronomie de FACYRE pour prendre part à une étude dont les résultats signalent que les propriétés anti oxydantes peuvent signifier des avantages pour la santé du consommateur.

Pour la première fois nous avons décidé de mettre toutes nos connaissances et notre expérience dans l’élaboration de produits ibériques sous la loupe de la science avec l’objectif principal de vérifier si notre méthode d’élaboration, perfectionnée pendant 4 générations, a des avantages sur les propriétés saines du produit final.

Après 18 mois de recherche, l’étude a démontré que la capacité anti oxydante du jambon ibérique augmente pendant le processus de traitement du jambon, ce pourquoi le jambon ibérique des cochons qui ont été nourris pendant 2 saisons avec des glands possède presque le double de capacité anti oxydante que le groupe qui ne consommait pas de glands ou qui consommait des glands seulement pendant une saison.

Les preuves scientifiques confirment maintenant que les deux saisons de glands que nos animaux complètent, apportent à nos produits, outre une saveur exceptionnelle et unique, des propriétés bénéfiques pour la santé de nos consommateurs.
Vous pouvez accéder à toute l’information sur l’étude à travers de ce lien.

Estudio jamón de bellota